Quand on projette de visiter les pays en dehors de l’Europe, le meilleur moyen est de prendre l’avion. C’est, selon les scientifiques et les statistiques, le transport en commun le plus sûr au monde. D’ailleurs, les sondages disent qu’il y a plus d’accidents de voiture dans le monde que d’accident d’avion. Ce qui n’empêche pas certains d’avoir peur de ce genre d’engin. Forte heureusement, il est possible de contrôler cette peur.

Avoir la main mise sur tout ce qui se passe

Afin de gérer sa peur en avion, il n’y a rien de tel que d’avoir toutes les informations ayant attrait de près ou de loin au vol : nom de la compagnie, numéro de vol, et même le mécanisme de l’appareil et bien d’autres encore.
De nos jours, il y a des applications qui vous facilitent largement la recherche de ces informations. Il vous suffit de les télécharger gratuitement sur la toile et de les installer. Potassez ensuite vos cours avant de monter à bord.

S’occuper l’esprit

La peur est surtout dans votre tête. Les tremblements ne sont que des symptômes physiques. Ainsi, afin de se contrôler, il ne suffit que de s’occuper l’esprit. Par exemple, suivez attentivement les consignes de sécurité. Prenez le temps de lire les ouvrages disponibles dans l’appareil. Vous pouvez même emporter avec vous des accessoires qui vous aideront à faire passer le temps plus vite. Ce peut être des jeux de société, des livres, ou encore des journaux intimes.
Certaines compagnies acceptent l’utilisation d’appareil électronique à bord. Mais ce n’est pas le cas de tous. Ainsi, il faut prévoir un plan de secours pour éviter les mauvaises surprises.

Faire des exercices de respiration

Selon certains témoignages, la peur se ferait plutôt ressentir lors du décollage et de l’atterrissage. En cours de route, on oublie assez facilement que l’on est des millions de mètres d’altitude de la terre. Si tel est votre cas, les exercices de respirations sont vos meilleurs alliés. Pourquoi ne pas essayer la respiration carrée par exemple.
Vous devez simplement inspirer en 4 secondes, retenir votre souffle en 4 secondes et expirer en 4 secondes. Cela apporte une détente optimale.

Previous PostNext Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress Theme